Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN Dutch NL English EN French FR Portuguese PT

Culture et traditions sérère.

Seconde ethnie du Sénégal après les Wolof, les Sérères se concentrent principalement dans la région du Sine, du Saloum, sur la Petite-Côte et Thies.

Les Sérères (17%) : Ils sont incontestablement une ethnie élite du pays. A la tête des hauts postes de l’administration et chefs de grandes entreprises, le pouvoir leur donne une importance historique.

Le premier Président, Léopold Sedar Senghor, était Sérère (né à Djilor et élevé à Joal). Cela est dû sans nul doute à la religion des Sérères. Certes musulmans, les Sérères forment la deuxième communauté catholique du pays. C’est surtout la plus ancienne.

Par rapport aux autres ethnies sénégalaises, la société sérère se distingue par son originalité, à la manière des Diolas. Les hommes sérères, étaient bardés de talismans, et ils portaient le chapeau conique. Pendant la période des labeurs il s’habille avec des habits sobres pouvant aller jusqu’aux haillons, leurs habits de fête restent le tiawali (pagne tissé) qu’il partage avec les peuls. Les hommes sérères portaient autrefois les cheveux tressés, des coiffures totémiques, liés aux totems de chaque clan.

Durant la période qui précédait la circoncision, les jeunes garçons portaient le ndjumbal, une coiffure de tresses, que les peuls arboraient également. L’expansion de l’islam a fait disparaître ces pratiques, à la première moitié du XXe siècle. Les femmes étaient vêtues d’un pagne et d’un boubou bleu indigo à rayures noires, ainsi que d’un foulard noué sur la tête de façon artistique, le Moussor, avec des coiffures complexes. Elles se paraient de différents bijoux d’or ou d’argent, ainsi que de pièces de monnaie qu’elles attachaient à leurs cheveux, comme le font aussi les femmes peuls. Elles avaient également des anneaux d’or ou d’argent aux chevilles. Elles avaient les lèvres et les gencives tatouées. Ce sont les femmes peul Laobés qui pratiquaient le tatouage aux jeunes femmes sérères vers l’âge de 15 ans. Le jour de repos chez les sérères est le lundi, certaines activités culturales sont prohibées aussi le jeudi.

Les cases sérères sont rondes ou carrées et très spacieuses.

Chez les Sérères les cérémonies traditionnelles sont nombreuses:

Il faut compter aussi les fêtes musulmanes: l’Aïd el-Fitr fête de la fin du mois de Ramadan, l’Aïd el-Kebir ou Tabaski en l’honneur du sacrifice Ibrahim, le Mawlid ou Gamu fête de la naissance de Mahomet. Et les fêtes chrétiennes Pâques, Noël, Ascension etc… Ils sont à l’origine du sport national : la lutte sérère qui fait le plaisir télévisé dominical des sénégalais. La plupart des champions sont sérères bien que de très bons lutteurs Diolas ou wolof … fassent trembler le Stade Demba Diop ou se déroulent les épreuves nationales. Ainsi trois stars sérères sont à la tête de cette discipline: Manga le Fadiouthien, Mohammed Ndao (Tyson) et Yakhia Diop dit Yekini.

Ils sont répartis sur la côte de Rufisque jusqu’à la frontière gambienne. La pénétration dans le territoire va jusqu’à Kaolack et Fatick.

Le Ndut, célébration de l’initiation qui marque le passage à l’âge adulte, après la circoncision des garçons

Le mariage qui comprend le ndut des femmes.

Le Mboye, les funérailles

Le Khoy, est la cérémonie annuelle des grands maitres spirituels (Saltigué).

Les cérémonies de lutte, où plusieurs lutteurs se réunissent.

Les sérères sont des gens généralement sincères, travailleurs, loyaux, vertueux et ont aussi le sens de l`agencement et de la parole.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App