Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN Dutch NL English EN French FR Portuguese PT

Sénégal: Ce qu’il faut aux candidats pour participer aux élections locales

Partage sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats aux élections locales savent désormais à quoi s’en tenir. Le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique a publié, hier, deux arrêtés fixant les conditions de participation à ce scrutin prévu le 1er décembre prochain. Ils devront, en plus de verser une caution de 10 millions de F CFA, déposer des signatures de l’ordre de 1 à 1,5% des électeurs inscrits dans leurs circonscriptions respectives.

Les services du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye ont sorti hier, deux arrêtés datant du 3 juillet 2019 fixant respectivement la caution et les conditions du parrainage. En ce qui concerne le montant de la caution pour les élections départementales et municipales du 1er décembre 2019, il est indiqué dans la note parvenue à «L’As» que le montant de la caution en vue de la participation aux élections départementales, d’une part, et aux élections municipales, d’autre part, est fixé à dix millions de francs CFA. Ce, précise-t-elle, pour chaque type d’élection et par chaque liste quel que soit le nombre de départements ou de communes où la liste de candidats se présente. Toujours selon l’arrêté, cette somme est à verser à la Caisse des dépôts et Consignations par le mandataire au nom d’un parti politique légalement constitué, d’une coalition de partis politiques légalement constituée ou d’une entité regroupant des personnes indépendantes.

Pour ce qui est du deuxième arrêté publié hier et datant également du 3 juillet 2019, il fixe le format et les éléments d’identification constituant les rubriques de la fiche de collecte des parrainages en vue des élections départementales et municipales du 1er décembre 2019. Ainsi, l’article 6 de l’arrêté précise que le pourcentage représentatif du nombre de parrains requis par département ou par commune est calculé à partir de la situation du fichier des électeurs établis sur le territoire national à la date de la signature du présent arrêté. Ainsi, il est fixé que ce soit pour les Communes comme pour les départements un minimum de 1% et un maximum de 1,5% d’électeurs inscrits dans les différentes circonscriptions. Il faut préciser que les dernières élections locales datent du 29 juin 2014 et qu’elles devraient se tenir à nouveau le 23 juin 2019.

Avant d’être repoussées par décret présidentiel au 1 er décembre 2019. Entre autres raisons citées à l’époque, la coïncidence des investitures pour les locales et la campagne électorale de la présidentielle 2019.De même, le dépôt des listes était fixé le 2 avril 2019, période qui devait coïncider avec la prestation de serment du Président qui devrait être élu.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App