Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN Dutch NL English EN French FR Portuguese PT

Mondial Basket 2019: l’Espagne s’empare de la coupe et devient le champion du monde.

Partage sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Espagne est championne du monde pour la deuxième fois de son histoire après 2006. En finale, à Pékin, Marc Gasol et ses coéquipiers ont surclassé l’Argentine 95-75.

Treize ans après avoir été sacrée à Saitama, la Roja a profité de son retour en Asie pour reprendre son sceptre de championne du monde, qu’elle avait cédé aux États-Unis lors des deux dernières éditions. Elle l’a fait alors que c’était son premier tournoi du siècle sans un membre de sa propre génération historique, celle des Juniores d’Oro, champions du monde juniors en 1999 (P. Gasol, Navarro, F. Reyes, Calderon).

Symbole de l’excellence de la formation dans les clubs espagnols, le trophée de MVP a été attribué à Ricky Rubio, un de ses diamants polis dans les sélections de jeunes, qui arrive à maturité au meilleur moment, à 28 ans, après avoir appris le métier auprès de ses glorieux aînés et empoché en chemin six médailles dans les Euros (dont deux titres) et JO entre 2008 et 2017.

Ricky Rubio a encore été capital (20 points, meilleur marqueur espagnol) dans une finale où l’Argentine, tombeuse de la France en demi-finale (80-66), s’est retrouvée la tête sous l’eau dès le début (7-0, 2e). Luis Scola et ses coéquipiers ont recollé quelques minutes plus tard (14-13, 7e), mais pour mieux plonger avec un 17-1 encaissé en six minutes (31-14, 13e).

Gasol devient ainsi le deuxième joueur à gagner le titre de la NBA (avec les Raptors de Toronto) et la Coupe du monde la même année. Lamar Odom a réussi cet exploit avec les Lakers de Los Angeles et les États-Unis en 2010.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App