Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN Dutch NL English EN French FR Portuguese PT

Sonko dénonce l’injustice fiscale.

Partage sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ne quittons pas l’Assemblée nationale qui est secouée par la polémique sur les impôts sur les salaires des députés. Face aux nombreuses attaques dont il a fait l’objet, le député Ousmane Sonko est revenu à la charge tout en reprécisant sa pensée.

Il parle d’une injustice fiscale au sommet de l’Etat. Se réjouissant de la relance du débat, le leader du Pastef dénonce cependant les invectives politiciennes. Selon le leader de Pastef, la problématique soulevée dépasse la seule fiscalisation des députés, mais brasse l’ensemble des rémunérations politiques ou administratives aujourd’hui pas ou insuffisamment imposées.

S’agissant de l’impôt sur les salaires des députés, Sonko estime que cela engage la responsabilité exclusive du président de l’Assemblé nationale Moustapha Niasse et de ses services financiers qui, dans un système de retenues à la source, ont la charge de prélever et de reverser les impôts dus sur les salaires et autres indemnités et émoluments.

Selon Sonko, cette affaire revêt deux aspects qui tous traduisent une fraude fiscale structurelle et organisée par l’Assemblée nationale : l’absence ou la faible imposition des revenus des parlementaires d’une part, et le défaut de reversement au Trésor public des impôts et taxes collectés par l’Assemblée sur les salaires des députés et du personnel administratif et sur les marchés de fourniture de l’autre.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App