Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN Dutch NL English EN French FR Portuguese PT Spanish ES

Inde: la montée des violences suite à la loi sur la citoyenneté

Partage sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis la promulgation de la loi sur la citoyenneté en Inde, le pays fait l’objet de vague de contestations violentes entre musulmans et nationalistes hindous.

En cause, la loi autorise entre autre l’octroie de la nationalité sous certaines conditions à tous les réfugiers, à condition qu’ils ne soient pas musulmans. L’annonce de cette loi a provoqué l’émoi dans la capitale New Delhi où des affrontements de rue entre nationalistes hindous (qui ont accueilli favorablement cette loi) et musulmans qui la trouvent discriminatoire.

Le bilan de ces violence en est à 20 morts et 200 blessés alors que la police tente en vain de contenir les événements dans la ville, et d’inviter la population au calme. Le mouvement aurait pris de l’ampleur après la visite du cher de l’Etat américain en Inde, qui a pris fin mardi dernier.

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, chef du parti nationaliste hindou a déclaré ce matin

« Il est important que le calme et la normalité soient rétablis au plus vite »

Lors de cette vague de violence, les hindous s’en sont pris aux musulmans et à divers lieux religieux en criant un slogan à la gloire de leur divinité.

Selon le ministre en chef de Delhi, Arvind Kejriwal, la police serait dans l’incapacité de contenir les violences. Il a appelé le gouvernement à instituer un couvre feu dans la ville afin de calmer les événements.

Cette loi vient troubler un climat national déjà très sensible et conforter la phobie des musulmans qui voient leur appréhension de l’idée de devenir des citoyens de seconde zone devenir une réalité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App