Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN Dutch NL English EN French FR Portuguese PT Spanish ES

Rencontre patronat – Amadou Hott

Partage sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secteur privé national a été reçu hier par le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott. La délégation du patronat était composée de Baïdy Agne du Cnp, Mansour Kama de la Cnes, Mbagnick Diop du Mdes, Idy Thiam de l’Unacois, Serigne Mboup de l’Union des Chambres de Commerce, Babacar Diagne du Cdes, Birane Wane du Cndes et Cheikh Cissé de l’Unacois Yeesàl.

La rencontre a porté sur les mécanismes d’accompagnement mis en place par le gouvernement pour l’opérationnalisation de la relance des activités économiques supportée par le Plan de Résilience Economique et Sociale (Pres). Le ministre Amadou Hott a recueilli les suggestions des acteurs du secteur privé pour une réussite de la relance de l’économie.

Il faut souligner que l’Etat a pris des mesures pour préserver la trésorerie des entreprises à travers des mécanismes de remboursement des crédits de TVA dans des délais raccourcis, de remises et suspensions d’impôts, des différés de paiement des impôts et taxes, ainsi que des mesures d’injection de liquidités avec la mise en place d’un mécanisme de financement de 200 milliards Fcfa.

Toujours avec la rencontre du ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération avec le patronat. Amadou Hott a informé ses hôtes que le mécanisme de financement est devenu maintenant opérationnel avec la signature de l’accord cadre et de son avenant et des conventions spécifiques de garantie, la mise à disposition d’une première tranche de ressources pour la constitution des dépôts de garantie et la fonctionnalité du comité de gestion et de la plateforme du Fongip.

A l’en croire, les demandes d’avis de non-objection ont été déjà reçues et examinées par le Comité de gestion qui a donné des avis favorables pour lesquels les dépôts de garantie ont été constitués. A ce stade du processus, le ministre de l’Economie a trouvé nécessaire d’échanger avec le secteur privé afin d’avoir son feedback sur la phase opérationnelle du mécanisme, l’intérêt du secteur privé pour le mécanisme et les difficultés que son opérationnalisation pose.

Aussi, les échanges ont-ils porté sur le programme de relance immédiate en cours d’élaboration par le Gouvernement pour favoriser et accompagner la reprise de l’activité. Parallèlement, le ministère devra travailler sur l’ajustement du PAP II du PSE en tenant compte des nouvelles priorités et en assurant dans le court et moyen terme une relance durable de l’économie.




Powered by Live Score & Live Score App