Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN Dutch NL English EN French FR Portuguese PT Spanish ES

Élections présidentielles en Guinée, Condé fait durer le suspense

Partage sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Officiellement désigné par les membres de son parti pour le représenter lors des prochaines élections, le président de la Guinée a annoncé qu’il prenait « acte » de la demande exprimée par ces derniers.

 

« Je prends acte, je vous ai entendu, je prends acte. Mais, si vous voulez que j’accepte votre proposition, il faut que je sois sûr que vous vous engagez à ce que le RPG soit ce qu’il était au début, c’est-à-dire un parti qui n’oublie personne ».

Le futur candidat compte bien faire attendre son oui, même si pour les inconditionnels il n’y a plus l’ombre d’aucun doute, Alpha Condé est partant pour un nouveau mandat.

« Je suis satisfait de la réponse qui a été donnée par le président de la République, le président candidat, confie Malick Sankon président de la Commission d’organisation de la convention. Mon interprétation est que l’acte est déjà posé et il sera notre candidat pour aller à l’élection présidentielle. Je suis affirmatif, c’est un oui ».

Alpha Condé a à de nombreuses reprises critiqué la limitation à deux du nombre de mandats autorisés, la qualifiant d’injuste. Lancée mi-octobre par le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), formé des principaux partis d’opposition et d’organisations de la société civile, la mobilisation contre un éventuel troisième mandat du président, plusieurs fois réprimée, a fait des dizaines de morts parmi les manifestants.

La Constitution guinéenne limite le nombre de mandats à deux, mais l’adoption en début d’année d’une nouvelle loi fondamentale lors d’un référendum boycotté par l’opposition permet au président de remettre les compteurs à zéro, selon ses partisans.




Powered by Live Score & Live Score App