Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN Dutch NL English EN French FR Portuguese PT Spanish ES

Alexei Navalny sur la voie du rétablissement en Allemagne

Partage sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Principal opposant russe, Alexeï Navalny est actuellement hospitalisé à Berlin. Selon le gouvernement d’Angela Merkel, il a été empoisonné en Russie lors d’une tournée électorale, avant son transfert en Allemagne, par un agent neurotoxique de type Novitchok, conçu à l’époque soviétique à des fins militaires.

 

Le gouvernement Allemand avait par suite sommé la Russie de faire la lumière sur cet incident, en la menaçant de sanctions. En réponse, la Russie a accusé dimanche l’Allemagne de retarder l’enquête sur l’empoisonnement présumé de l’opposant russe Alexeï Navalny, dans une déclaration du ministère russe des Affaires étrangères. « Jusqu’à présent, nous ne sommes pas sûrs que l’Allemagne ne joue pas un double jeu », a même affirmé Mme Zakharova, porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe.

Berlin et les autres pays occidentaux ont exhorté Moscou à plusieurs reprises à faire la lumière sur l’empoisonnement. Mais le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accueilli cette semaine avec « une bonne dose de scepticisme » les accusations d’assassinat et demandé à Berlin de fournir des preuves. Son homologue allemand a lui mis directement en cause l’État russe dans l’empoisonnement : « Il y a plusieurs indices en ce sens, c’est la raison pour laquelle la partie russe doit maintenant réagir », a justifié Heiko Maas.

Suite à son empoisonnement, l’homme a été admis dans un hôpital allemand où il est resté interné durant plus de 30 jours. Aux dernières nouvelles, il se porte mieux selon l’hôpital de la Charité.

« L’état de santé du patient s’est amélioré au point que les soins intensifs ont pu être interrompus » après 32 jours d’hospitalisation, a indiqué dans un communiqué l’établissement hospitalier, un des plus réputés au monde.

Les analyses pratiquées en Allemagne et confirmées par des laboratoires français et suédois ont conclu à un empoisonnement au Novitchok, une substance neurotoxique utilisée en Russie à des fins militaires, rappelle notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut. Le gouvernement allemand avait demandé à Moscou de faire toute la lumière sur les circonstances de l’empoisonnement. Mais la Russie rejette toute responsabilité.

Selon les soutiens d’Alexeï Navalny, des traces de Novitchok ont notamment été retrouvées sur une bouteille d’eau ramassée dans sa chambre d’hôtel en Sibérie. Victime d’un malaise au cours d’un vol en Russie le 20 août, l’opposant a d’abord été admis dans un établissement sibérien avant d’être transféré en Allemagne.




Powered by Live Score & Live Score App